être

Dans cette série de portraits, Celia Gouveiac nous permets de voir au-delà des apparences, voir à travers le bloc de pierre, de terre, de bois ce qui constitue au-delà d’une esthétique séduisante, le caractère, la singularité de l’individu, sa lumière en deçà d’une beauté archétypale et académique. Le visage comme envisagement et rencontre de la personne. Visage pétris des marques de la vie, des épreuves, des doutes et des joies, visage qui vient à la rencontre dans sa nudité et se laisse saisir sans crainte des jugements dictés par la norme et les canons de l’époque. Bien loin de la superficialité des visages masques, visages lissés ces gueules cassées parfois bifaces parlent d’un tout autre regard, au dedans porté pour atteindre à une vérité d’être révélée, une acceptation de soi assumée et tranquille.

Cecile Dubourg

terre cuite

terre crue